Mardi
13/11
Inconnu
7°/8°
Mercredi
14/11
Soleil
7°/19°
Jeudi
15/11
Soleil
6°/18°
 

Au pays des cahiers (et des livres)

modifié le mercredi 8 mai 2013, première publication le samedi 9 mars 2013 par Chô

Lundi 29 avril 2013

Après avoir parlé des livres, attaquons nous aux cahiers, puisque le cahier est ici dans son pays de prédilection...
Les cahiers sont partout et en particulier sur le lieu où on travaille :
Il y a le cahier qu’il faut signer quand on entre ou on sort de Tuttipakam, le cahier que les enseignants de l’école du soir complètent après la classe (mais pas toujours, en fait rarement), le cahier de présence aux cours de karaté et celui des cours de danse (tiens, y’en n’a pas pour les cours de yoga) le cahier pour la salle informatique, les cahiers qui répertorient les enfants selon leur ville de parrainage (6 villes différentes), le cahier où l’on note le kilométrage du minibus après chaque sortie, il est différent du cahier de réservation du même minibus, le cahier pour les vêtements remis aux enfants (avec la signature de la maman d’accueil), le cahier pour commander les denrées alimentaires 2 fois par semaine, le cahier de signalement des pannes et des réparations à effectuer (les délais d’attente peuvent être (très) longs malgré le cahier !), le cahier de suivi des soins médicaux donnés aux enfants, il y a celui de l’infirmière qui est différent de celui du docteur, sans oublier celui des prescriptions médicales (du docteur également), le cahier de la jardinière (celui ou c’est écrit dans tous les sens) pour noter les semis et les récoltes, le cahier de Paul qui y inscrit sa journée de travail minute par minute (en fait, le cahier existe mais ...), le cahier qui suit la production de lait des vaches de la ferme (dans lequel on trouve aussi la production de légumes de la ferme, on leur accorde si peu d’attention qu’ils doivent partager le cahier avec le lait), le cahier qui répertorie les poulets tués (ces poulets figurent aussi dans le cahier précédemment cité des entrées sur le site (comme poussins) et des sorties du site (plumés, vidés), le cahier que j’ai tenu pendant 2 mois de nos activités ici puis que j’ai tout doucement abandonné sans m’en rendre compte, il est où ce cahier d’ailleurs ?
Au cimetière des cahiers dans la poubelle verte, un jour, je vous parlerais des poubelles...

En attendant, voici les derniers livres que j’ai lu :

Aucun dieu en vue d’Altaf Tyrewala (Inde)
Gandhi de Christine Jordis (biographie)
Maharajah de Joann Sfar (surtout mais pas que pour la partie qui raconte et dessine son voyage en Inde)
Un père obéissant de Akhil Sharma (Inde)
Transgression de Uzma Aslan Klan (Pakistan)

 

Aucun dieu en vue Gandhi Maharajah Un père obeissant Transgression

 

Vendredi 8 mars 2013

Hier, j’ai profité de notre jour de congé pour aller m’inscrire à la bibliothèque de l’Alliance Française.
Pour la modique somme de 700 roupies (10 euros), j’ai droit à 4 livres ou magasines toutes les semaines (si je veux).
Je peux aussi aller consulter sur place et la bibliothèque est absolument magnifique.
Cela faisait un petit moment que cela me titillait.
Pour ce séjour, je suis venue avec 6 livres (un par mois), mais au bout de 2 mois j’en ai déjà lu 4 et les 2 autres ne m’inspirent pas pour le moment.
Hier, à la bibliothèque, j’ai choisi une biographie de Gandhi par Christine Jordis, Maharadjah de Joann Sfar, un numéro de Courrier International et un Monde hebdomadaire (parce qu’il y a un article sur les vieux messieurs et les vieilles dames qui ont la pêche !)
Je suis trop contente, quand on est loin comme ça, ce sont de petits plaisirs comme celui-ci qui font le lien avec chez nous.
Même si un bon nombre des gens que je rencontre en sont au livre numérique et aux centaines de livres qui le composent, je ne me suis pas encore résolue à abandonner le livre.

Voici les 4 livres que je viens de lire au cours de ces 2 derniers mois :

 

La neuvième pierre Indiennes, Rudali et autres nouvelles. Grand-père avait un éléphant La terre des mensonges.

 

La neuvième pierre de Kylie Fitzpatrick.
Grand-père avait un éléphant de Vaikom Muhammad Basheer.
Indiennes, Rudali et autres nouvelles, de Mahasweta Devi.
La terre des mensonges de Anne B.Radge.
Je les ai tous appréciés, mais Indiennes, Rudali et autres nouvelles est un recueil de nouvelles vraiment très fort avec des portraits de femmes combatives, victimes d’une société qui les oppresse et d’hommes qui les méprisent. J’ai trouvé tous ces portraits très durs et très réalistes, très en lien avec les situations que nous rencontrons, en Inde du Sud, 50 ans après.


Au pays des cahiers (et des livres)
le 16 mai 2013, par dom

coucou ma Cho
je viens de passer un moment délicieux en lisant ton article, trop joli, très drôle, bravo pour la rédaction et l’humour qui s’en dégage. Franchement ça sent le vécu.

J’ai lu l’article sur l’anniversaire et je vous trouve superbes Franck et toi, j’imagine déjà combien votre retour en France va être un déchirement...

Je vous embrasse bien fort,

dom

Vers le site de Makhno
webDesign
Vers Linuxorable
Ecrire à Chô Ecrire à Franck