Vendredi
14/12
Inconnu
-1°/-2°
Samedi
15/12
Très nuageux
2°/5°
Dimanche
16/12
Averses
4°/8°
 

Au pays des clefs (et des interrupteurs) !

Avril 2009
modifié le dimanche 3 mai 2009, première publication le lundi 6 avril 2009 par Chô

Sur le même thème le mois dernier :
Ici et maintenant
Sur le même thème lors de notre précédent séjour :
Le Volontariat
Tuttipakkam, côté Nila Illam
Tuttipakkam, côté ferme

 

Jeudi 30 avril

J’ai décidé coûte que coûte de finir ce mois sur une note optimiste même si les évènements me rattrapent et me dépassent parfois et que le spleen me tombe dessus sans crier gare.
Aujourd’hui ont été reçues quelques personnes (couples et femmes seules) pour un entretien d’embauche.
Le but étant de structurer le lieu d’accueil, d’apporter plus d’importance au projet pédagogique et surtout d’avoir du monde pour s’occuper des enfants !
Aujourd’hui, nous n’avons plus que 3 mamans et une de ces 3 doit soigner son tout petit qui a un moche abcès au front.
Depuis le début du mois, 2 mamans sont finalement parties et une nouvelle a été embauchée. Espérons que le bébé se remette bien vite et que la situation de Nila Illam s’améliore.
Nous sommes en ce moment sur Pondichery avec les enfants, on se balade à la ville.
Promis, plein de photos de nos sorties dans le prochain article.

Mercredi 22 avril 2009

Samedi dernier a eu lieu l’inauguration d’un nouveau bâtiment à Tuttipakam, enfin pas tout à fait nouveau puisqu’il s’agit d’une réfection, mais quand même…
On a mis les petits plats dans les grands, l’agitation était palpable, je vous propose un petit reportage en images :

Pour une bonne inauguration, il nous faut des expertes en kollam qui dès le petit matin s’attèlent à l’ouvrage.



 

Mais aussi des colliers de fleurs pour les longs cheveux des femmes confectionnés par des mains expertes (j’ai essayé d’en faire, je dois avouer qu’il s’agit d’un échec total, je me les fais donc offrir !)



Les cuisinières sont au centre de l’action puisqu’une inauguration indienne s’accompagne toujours d’un repas collectif offert (un biryani) à tous les participants au chantier.

 

Le discours et l’assemblée attentive sont essentiels même si la traduction anglais-tamoul prend parfois la tournure de romans fleuve…

 

Les enfants dans leurs beaux habits de fête intéressés (par le byriani) et impatients (de le manger) ont été attentifs sauf ceux qui se sont endormis tranquillement.

 

Au final, une journée réussie sous une chaleur étouffante.

Mardi 14 avril

Après avoir piqué ma petite crise sur la religion, voilà une série de photos sur l’atelier déco des œufs de Pâques que nous avons fait ce week-end.
Je ne suis pas à une contradiction près …
Les enfants ont adoré, on a remis les prix (un carré de chocolat sauvé de la fournaise ambiante) pour les 3 plus beaux œufs !!!
 


Un petit clic sur les vignettes pour les agrandir.

 

Je rajoute quelques photos spécialement pour les amateurs de cacahouètes (un petit coucou à Luc), c’est la récolte, il y a de quoi faire un apéro géant.
Ici, on les mange plutôt bouillies au goûter et c’est pas mal aussi.

 

Vendredi 10 avril

Eh oui, il faut être en Inde (ou en Angleterre) pour que le vendredi saint soit un jour férié !
En plus, cela s’appelle le Good Friday, qui l’eut cru ? Ceci dit, nous avons bien le lundi de Pâques !
Il est vrai qu’ici, à mon goût, il y a trop de sœurs, de frères, de mères et de pères ( au sens catholique du terme !).
Pondichéry en particulier regorge d’églises, d’écoles catholiques, de « bonnes » sœurs et des fois ça me fatigue…
Même si l’association où nous sommes est laïque, il y a quand même un petit côté prêchi-prêcha qui m’exaspère…
Cela s’explique peut-être par le fait que les hindous des plus basses castes se sont fait alpaguer par les catholiques qui leur ont promis un meilleur karma s’ils abandonnaient l’hindouisme pour le catholicisme. Cela ne les empêche pas d’être aussi pauvres et soumis. Le dieu unique leur pourrit la vie et la mort aussi puisqu’il leur enlève toute possibilité de réincarnation !
Déjà à Tahiti, cela me perturbait pas mal de voir des gens s’embarquer dans une religion sans autre lien avec eux que la domination du colonisateur.
Comment peut-on abandonner une ribambelle de Dieux déjantés pour un seul et unique pas vraiment rigolo ?
Des fois, quand même, Jésus (le fils de Dieu !) est là tout en couleur au milieu des dieux indiens et ça, ça me plaît bien, c’est très représentatif du joyeux bordel du panthéon hindou.
Je pense que j’ai un petit compte à régler avec la religion (monothéiste) moralisante et culpabilisante, mais je m’en remettrais. Et mardi ce sera le nouvel an solaire tamoul …
Il faudrait en parler à Nicolas S., je pense que l’Inde nous bat à plate couture pour les jours fériés chômés qu’ils soient laïques ou religieux.
 

Pour ceux qui suivent le cycle de la culture du riz, nous sommes dans la phase de désherbage et l ‘arbre est un arbre à coton enfin pas tout à fait mais presque (explication indienne !)

 

Et en cadeau une photo du plus beau :
Sarat, qui vient de perdre une dent et qui n’est pas peu fier.

 

Dimanche 5 avril

Durant cette semaine pas mal de choses se sont passées qui pourraient remettre en cause la structure d’accueil des enfants.
Mercredi matin, ayant reçu la paie la veille, une maman nous a annoncés qu’elle partait avec son fils.
Cette maman fragile et très angoissée est déjà partie et revenue un grand nombre de fois, y compris il y a 3 ans quand j’étais déjà ici.
Elle s’occupait de 10 enfants qui se retrouvent donc du jour au lendemain (presque) livrés à eux mêmes.
Les 3 mamans restantes ont déjà en charge beaucoup trop d’enfants pour qu’on leur en rajoute, une maman était déjà partie juste avant notre arrivée.
Mais là où cela se complique, c’est que dans la foulée 2 autres mamans ont décidé de s’en aller, une le 20 avril, l’autre à la fin du mois.
Cette hémorragie de départs a certainement des causes multiples dont certaines déjà exprimées il y a 3 ans lorsque j’étais là avec une autre française , Michèle.
Mais bon, les moyens et les choix de l’association étant ce qu’ils sont, nous en sommes là.
Depuis mercredi, l’association gère la structure au jour le jour, tente de recruter d’autres mamans, recherche un éducateur, se pose des questions sur la pérennité de cette structure (sous cette forme ou de façon définitive ).
Les enjeux nous échappent et ne nous concernent pas vraiment, par contre nous savons que la situation de chacun des enfants est dramatique sans l’aide du Volontariat.
12 des enfants sont en grandes vacances depuis vendredi, les 8 internes sont rentrés du collège depuis hier, la température monte et Franck et moi sommes un peu paumés.

Pour parler aussi des choses qui nous réjouissent, Christelle, la sœur de Franck nous a confirmés son arrivée avec une amie en juillet, Dany et Michel ( les parents de Franck ) ont bien envie de venir à l’automne.
De notre côté , on envisage de se prendre quelques jours à la montagne d’ici fin mai (fin des vacances scolaires et de la grosse chaleur).

Nous n’avons toujours pas internet à la maison et dans le téléphone on entend mieux la radio que celui qui appelle, je joins une photo de l’arrivée des fils du téléphone, ceci explique (peut-être !) cela !!!!!!!

Un petit clic sur les vignettes pour les agrandir.

 

Au pays des clefs (et des interrupteurs) !
le 7 avril 2009, par Hervesito
Ahhhhiiiiiii !!!!!!!! J’ai reconnu la super clé usb waterproof de Franck.......Bizoubizous
Vers le site de Makhno
webDesign
Vers Linuxorable
Ecrire à Chô Ecrire à Franck