Mercredi
17/10
Soleil voilé
11°/23°
Jeudi
18/10
Soleil et nuages épars
10°/23°
Vendredi
19/10
Soleil
10°/23°
 

Ici et maintenant

Mars 2009
modifié le jeudi 9 juin 2011, première publication le jeudi 26 février 2009 par Chô

Sur le même thème lors de notre précédent séjour :
Le Volontariat
Tuttipakkam, côté Nila Illam
Tuttipakkam, côté ferme

 

Samedi 28 mars 2009

Voilà, cela fait un mois que nous sommes là, que je mets en ligne quelques réflexions et des photos, mais peut-être pas assez d’explications sur ce que nous faisons (j’ai eu quelques demandes) !
Alors, je me lance, commençons par Franck.
Franck a une triple casquette, il s’intéresse à la spiruline (il m’a promis d’écrire un article sur le sujet !), il travaille avec Premagan, un indien en charge de cette activité.
Tous deux essaient de trouver des améliorations à l’installation, au pressage, au séchage, à la conservation de cette algue cultivée en bassin afin d’obtenir la spiruline la plus riche possible. La deuxième casquette est pour le jardin (bio), l’idée est d’intéresser les enfants au jardinage, à la préservation de leur environnement et plus globalement à l’importance que représente leur terre, pour cela il travaille avec Kasturi, une jeune indienne qui donne des petits cours quotidiens aux enfants avec travaux pratiques (ils viennent de planter des tomates, des piments et des poivrons bio).
Et enfin la troisième et dernière casquette, c’est l’informatique, il est en train de réaliser un petit programme pour la section parrainage de l’association.
Franck est donc pas mal occupé, d’autant plus, qu’il est en train de démarrer un atelier réparations de vélos avec les grands et que tous les soirs en rentrant à la maison, il leur chante une chanson « trashpunk » (des Calcinés !) de derrière les fagots, je pense qu’ils vont finir par monter un groupe !

De mon côté, je n’ai pas de casquettes mais un foulard multicolore. Les couleurs sont variées mais ont toutes un dénominateur commun : les enfants.
Avec Lakhsmi, la salariée indienne en charge du lieu, on fait en sorte de faire vivre au quotidien la structure d’accueil Nila Illam .
Cela va du suivi des 5 écoles où vont les enfants, des cours de soutien du soir, des activités du week-end, des premiers soins aux bobos quotidiens, de la mise en place des camps et des sorties pour les grandes vacances (du 15 avril au 1er juin), de la préparation de la prochaine rentrée scolaire, des petits tracas du jour (panne d’électricité, fuite d’eau …)
Je ne m’occupe pas de la nourriture et du linge, ce sont les 4 mamans d’accueil qui le font sous la houlette de Lakhsmi.
Lakhsmi vient presque tous les jours de 10 heures à 15 heures et après c’est « free style » et certains jours, c’est pas tant simple !
Je ne me rends pas bien compte si ce que j’écris se transforme en images pour vous.

Voilà notre quotidien, on se prend un jour de congé par semaine (eh oui, ici on est à 48 heures par semaine ) et en général on le consacre à aller au bureau de l’association à Pondi pour assister aux réunions de travail , faire de l’internet et nos petites courses …

 

Et voici quelques photos prises sur notre trajet.

 

Lundi 23 mars

Au premier abord, ici, c’est assez bucolique, nous sommes au milieu des rizières et des bananeraies, elles mêmes au milieu d’une campagne qui se transforme en zone industrielle et ça, c’est moins drôle.
Les délocalisations en Europe font aussi des ravages en Inde, les usines sortent de terre à la pelle, du coup, les terres cultivables disparaissent, les paysans ne peuvent plus vivre là où ils sont et ils émigrent vers la ville et les bidonvilles.
Juste à côté, il y a 2 usines Vuitton en train de se créer, c’est présenté ici comme une mine d’emplois.
Mais pour qui et pour combien de temps ?
Jusqu’à ce que l’entreprise trouve ailleurs une main d’œuvre moins chère, mais le mal sera fait, les terres cultivables et les paysans auront disparu.
L’association où nous sommes ne trouve plus suffisamment de journaliers pour bosser sur les récoltes, les paysans sont attirés par les usines (moins fatigant) , alors on « emploie » des machines pour faire le travail de la terre et voilà comment on rentre dans une autre ère …
Le nombre des pauvres en ville pourra bientôt augmenter à nouveau.
Assez désespérant mais bien réel …

 

Je joins quelques photos de la préparation du sol puis du repiquage du riz (encore non mécanisés ! ).
Nous sommes arrivés pile poil au commencement de la chaîne de culture du riz, je vais donc avoir le cycle complet (jusqu’à notre assiette !)
A suivre...

 

 

Lundi 16 mars

La semaine dernière a été bien remplie y compris et surtout par les enfants puisqu’à tour de rôle, ils n’ont pas eu classe en raison des festivités de Masimagam.
Masimagam est la fête annuelle du bain des Dieux.
Une fois l’an, tout le monde sort les effigies des Dieux de là où ils sont pour les emmener baigner.
Eh oui, tous Dieux qu’Ils sont, ils se lavent de temps en temps !
C’est l’occasion de parer les plus beaux chars et les plus beaux bœufs et de sillonner les rues de la ville en jouant de la musique.
Mais comme personne n’a réussi à se mettre d’accord pour un jour, c’est comme on veut sur une semaine donnée.
J’exagère à peine, c’était quand même mercredi le jour officiel puisque c’était la pleine lune.
En tout cas, les différentes écoles, elles, n’ont pas trouvé de consensus puisqu’à Nila Illam, nous avons eu des enfants en congés à tour de rôle du lundi au vendredi.
On en a profité lundi pour aller dans le village voisin, accompagner les Dieux dans leur bain, pour ma part, je n’ai trempé que les pieds et encore du bout des orteils…
Les mômes (14 ) étaient ravis, y’avait surtout la foire et on s’est tous offerts une glace à 5 roupies.
Quelques photos de l’expédition

 

Le reste de la semaine a été une vrai tornade avec la visite de la présidente du Volontariat, une vielle dame indienne passionnée par les berceuses tamoules.
Avec un viron à Auroville pour acheter des graines bio et démarrer notre jardin avec les enfants, j’aurais l’occasion d’en reparler, Auroville est un très beau lieu pour la protection de l’environnement.
On a acheté des plants de légumes qu’on doit replanter bientôt.
Jeudi soir, il y avait remise des prix dans une des écoles (celle des petits), c’est assez fou ce qu’on peut trouver comme prétexte pour donner un prix à un enfant (course à pied, ramassage de pommes de terre…) et ainsi l’habituer à la compétition ( triste monde ! ).

 

En tous les cas, nous y étions avec Franck et on a subi les discours des officiels avec une sono démente pendant plus d’une heure, on a réussi à s’échapper un moment pour boire un thé dans le village et ça c’était super !

Franck est aussi tombé dans une embuscade de couleurs dans le village voisin, jeudi, c’était Holi (la fête des couleurs) dans le Nord de l’Inde et quelques ouvriers délocalisés badigeonnaient de couleurs tous ceux qu’ils croisaient.
Samedi était pour les enfants de Nila Illam le jour des retrouvailles avec leur(s) parent(s) à Pondichery, repas pris en commun et bons moments partagés pour ceux dont les parents sont venus, pour les autres la journée a un petit goût amer .
J’ai fait la photographe, j’ai été très sollicitée, les photos vont agrémenter les albums photos personnels des enfants.

 

 

Lundi 9 mars

On sort d’un dimanche particulier puisque journée de la femme oblige, les 4 mamans en charge des enfants sont partis pour la journée (cadeau du Volontariat à tout le personnel féminin) pour visiter un temple renommé et faire un pique nique.
Aidés bien évidemment par des petites jeunes et moins jeunes pour les activités, on s’est retrouvé avec les 46 mômes à s’occuper de 7 heures du matin à 21 heures.
On ne déplore qu’un blessé !
La responsabilité m’a semblée énorme mais la confiance accordée en échange très importante.
Les mamans sont rentrées ravies par leur journée et nous aussi (par leur retour !).
Plus globalement, notre rôle, ici, est d’assurer le suivi des enfants en aidant Lakhsmi, la salariée indienne en charge du lieu. Comme nous vivons sur place, nous pouvons vraiment apprécier ce qu’il s’y vit et proposer des choses.
On attaque par de petits projets : faire rentrer des jeux (j’aurais l’occasion d’en reparler en faisant un petit appel à dons), organiser des activités ( jardin, environnement, album photo personnel pour chaque enfant, atelier vélo …)
En ce moment, un psychologue français est là pour 15 jours, nous avons quelques entretiens avec lui sur les conduites à adopter, c’est passionnant, cela m’intéresse beaucoup, je découvre et intègre les histoires familiales et sociales des enfants et plus globalement je tente de comprendre des traditions et des approches différentes des nôtres.
 

Jeudi dernier, nous avons visité une des écoles, l’instituteur nous a parlé des enfants, leurs points forts et faibles, de la difficulté d’adaptation de certains, de leur progrès, je pense que cette école est très intéressante dans ses méthodes, c’est celle d’Auroville et 15 des enfants y vont. J’espère que nous allons poursuivre les visites avant la fin de l’année scolaire avec les 4 autre écoles.
Les enfants sont répartis sur 5 écoles, un bus et un auto rickshaw viennent les chercher le matin. Les grandes vacances approchent , elles démarrent le 15 avril et jusqu’au 30 mai.
Voici les photos des tous les enfants dans leurs uniformes d’écoliers répartis selon leur école, on peut à juste titre se poser des questions sur l’état des uniformes blancs chaque soir !!

 

 

Mardi 2 mars

Premier jour à Nila Illam et journée mémorable s’il en est puisque ce fût ma première rencontre avec un serpent dans ma chambre à coucher.
Nous avons eu aussi peur l’un que l’autre quand nous nous sommes retrouvés pied à nez, le hurlement que j’ai poussé y est peut-être pour quelque chose, mais il me semble que les serpents sont sourds (à vérifier)…

Malgré mon cri qui tue, il est ressorti assez fièrement et calmement par la porte d’entrée, soit il connaît bien les lieux pour y venir souvent, soit il venait juste de rentrer par la même porte, je préfèrerais la seconde solution ( ! )
Enfin voilà, j’ai eu la peur de ma vie, mais je vais considérer cela comme un bon présage, il a voulu nous souhaiter la bienvenue, nous serons voisins sans plus…
Il y a également une superbe araignée qui vit avec nous, elle adore se poser juste à côté des interrupteurs ( ! ) et aussi des petites grenouilles toutes mimis mais quand même assez nombreuses qui, une fois dans la maison ont des soucis pour retrouver la sortie (contrairement au serpent) plus les geckos, les fourmis et les moustiques…
J’en oublie certainement mais j’arrête là mon bestiaire domestique.
Je joins quelques photos de notre installation d’hier, nous sommes au milieu des champs de riz. Un vrai plaisir… (sans rire et sans penser au serpent)

Désolée, je n’ai pas de photos du serpent !!!!

 

Jeudi 26 février 2009

Nous voilà « aux Indes » (comme dirait ma maman) depuis seulement 3 jours mais avec l’impression de n’en être jamais partis…
Après 10 heures de voyage, nous avons été accueillis à l’aéroport de Chennai (Madras) par un chauffeur de l’association qui nous a conduit pour les 2 heures de route restante jusqu’à Pondicherry.
Le voyage en avion nous avait presque paru court après les 36 heures du Papeete-Paris.
Mais la route est toujours aussi surréaliste, à mi-parcours malgré ou peut-être à cause de la fatigue, nous avons mis notre ceinture et fermé les yeux !!!
Et voila, on est dans le bain (chaud) !
Et même si ce que l’on nous demande nous parait encore un peu complexe aujourd’hui, on est ravis de pouvoir renouveler notre collaboration avec le Volontariat.
Pas de photos aujourd’hui, juste ces quelques nouvelles, mais promis bientôt je m’y mets.
On est un peu groggy par la chaleur (35 °) après le froid de la France.

bonchamp
le 20 mars 2009, par anonyme
coucou, super bien vos aventures !!!hihih
alors comme ça on fait connaissance avec les serpent hou arf !!quel horeur, sinon tout à l’air d’aller bien pour vous, nous aussi nous avons mis le lobilom !!à la rochette nous nous préparons tout doucettement ce message aussi pour vous dire que je n’arriveplus a rentrer dans ma messagerie alors bon envoyer plûtôt des mess.sur l’adresse de tommy je vous fais pleins pleins de bisouxxxx, mamie viens le semaine prochaine elle vas bien nous sortons de l’hiver biz, je vous renvoie un message sur ce site pense a vous trés fort.anne dan tom et lalie.sans oublier mamie.
Vers le site de Makhno
webDesign
Vers Linuxorable
Ecrire à Chô Ecrire à Franck