Samedi
21/04
Inconnu
12°/13°
Dimanche
22/04
Soleil voilé
12°/27°
Lundi
23/04
Soleil et nuages épars
12°/25°
 

La Thaïlande de Laurence

Séjour du 17 août au 13 septembre 2009. Textes et photos de Laurence.
modifié le vendredi 9 octobre 2009, première publication le dimanche 13 septembre 2009 par Chô

Samedi 22 août
Bangkok

 
Après un voyage de 25 h me voici enfin arrivée à Bkk.

Mégalopole de 6 millions d’habitants il règne ici une effervescence phénoménale ! Arrivée a 1 h du matin je suis partie me promener vers 2 h, les rues encore très animées, en tout cas dans le quartier touristique, dans une ambiance chaleureuse. Jamais aucun sentiment d’insécurité, c’est le bonheur des pays bouddhistes...

J’ai trouvé une petite chambre dans une guest house qui donne sur un ensemble de temples, en dehors du tumulte, un havre de paix très arboré qui permet d’avoir un air de campagne en plein centre de la ville. Dès qu’on sort des limites du temple, les rues grouillent de monde, l’activité est incessante, les camelots diurnes succèdent aux vendeurs nocturnes et les trottoirs sont en permanence occupés par des étals de nourriture, des vendeurs d’artisanat et autres marchandises de toute sorte. On trouve de tout, partout, tout le temps...

Je ne me souvenais plus à quel point les thaïs adorent manger et le nombre hallucinant de plats différents que l’on peut trouver dans les rues. Un vrai régal olfactif, visuel et bien sûr gustatif...

J’ai retrouvé mes amis Franck et Cho, 2 jours après mon arrivée, grande joie que de les revoir. Depuis, nous arpentons la ville de long en large utilisant tous les moyens de locomotion possibles.. Le bateau (pour moi le plus agréable) sur la Chao Praya qui permet d’accéder à de nombreux quartiers intéressants comme le Chinatown où nous avons passé une journée complète tellement il est sympa de s’y balader. On y trouve de nouveau des multitudes de marchandises plus clinquantes les unes que les autres, des monticules de gadgets : robots pour enfants, stickers, sacs de super héros, des centaines de tongues, enfin de tout dans des ruelles minuscules (tout est livré à dos d’homme et pourtant c’est de la vente de gros, ils en portent qq chose !)... Puis de nouveau de la nourriture avec des grands sacs de crevettes séchées (ça hume) ou des champignons secs, de la couenne frite, enfin ça n’arrête pas.
Temples chinois bien kitsch à grand renfort de dragons multicolores et de bouddhas de toutes tailles.

 
 


Impossible de s’ennuyer ici, on s’est pris le sky train pour visiter les grands complexes ultra modernes, temples de la consommation de la jeunesse bourgeoise de Bangkok. Visite culturelle dans un musée de modern art. Journée dans une atmosphère bien fraiche puisque tout est climatisé dans ce quartier...

Aujourd’hui bus local pour rejoindre le marche de Chatuchak, week-end market bondé mais par contre non climatisé celui-là, beaucoup plus populaire et ancien avec une fois de plus des centaines d’étals proposant toutes sortes de produits. J’ai trouve mon bonheur pour Sacha, bien contente.
Chaud, chaud il fait chaud sous ces hangars en tôle !!!
En ce moment il fait 38 degrés avec un fort taux d’humidité, mais bon, Franck et Cho ont vécu des 43 en Inde ces derniers mois, et moi j’ai un peu l’habitude aussi, même si c’est l’hiver à Tahiti, donc même pas mal !!!

Le soir on se pose un peu pour boire une bière ou autre sur une des innombrables terrasses qui bordent les rues. A la cool, on récupère tranquillement des km à pied effectués la journée... Je me fais aussi souvent masser, le pied ! Et d ailleurs souvent les pieds !! Je commence mon stage de réflexo début septembre dès que Franck et Cho seront partis.
Bangkok a bien évolué ces dernières années. Tout y est assez propre, ramassage régulier des poubelles, tri sélectif, jamais un papier qui traine, ni un mégot (forte amende à celui qui s’aviserait d’en jeter un par terre). Les guest houses sont plus modernes, le parc automobile, les taxis et les bus sont flambant neufs. Superbes taxis rose vif, ça met de la couleur !
Mais malgré la construction du métro et du sky train, les embouteillages sont hallucinants et la pollution aussi de ce fait !!!
Les thaïs sont toujours aussi sympa et souriants, un vrai bonheur.
Tout va bien, je revis, trop bon de voyager et de retrouver l’Asie du sud-est, trop bon de retrouver mes amis aussi. Je reprends l’appétit (difficile de faire autrement ici !) et la joie de vivre, bien contente d’avoir pris la décision de quitter Tahiti pour un mois, c’était limite vital.
Voilà, demain on prend le train et on part dans le nord pour visiter Sukhotai un beau site archéologique en pleine campagne, loin de la pollution et du tumulte de la ville !!!
Bises bises et a bientôt Lau

Dimanche 30 août
Des nouvelles chaudes

Que calor ! Entre averses et percée du soleil, il fait une chaleur phénoménale !
On attend souvent la pluie avec impatience tellement la chaleur est suffocante ! Cela ne nous empêche pas de vaquer à nos occupations mais un peu au ralenti !
Il ne pleut pas fréquemment ni très longtemps par contre quand il pleut, 15 mn suffisent pour inonder les rues jusqu’à avoir de l’eau à mi mollets ! Les roues des Tuk Tuk (engin motorisé à 3 roues) sont complètement immergées et quand les voitures passent, elles provoquent de grosses vagues sur les trottoirs et l’eau peut pénétrer encore plus en avant, Impressionnant !
Nous avons fait un tour de pâté de maison, tout ce qui n’est pas surélevé est inondé ce qui représente de nombreux bureaux et boutiques, assez hallucinant, sachant que ça doit arriver assez fréquemment. Mais les thaïs rigolent et épongent, les touristes grimacent, pourtant ça ne dure jamais et le spectacle est rigolo.
Bon, je conçois que patauger dans de l’eau bien noire avec quelques cafards flottants plus les remontées d’égout n’est pas très agréable mais il suffit de ne pas avoir de plaies ouvertes pour profiter pleinement du spectacle de la rue et des mines dégoûtées des touristes perturbés...
On est malgré tout allés manger notre soupe chez la mamie habituelle, la vie continue, et la pluie cesse rapidement, le niveau d’eau met un certain temps à redescendre et l’ambiance reprend de plus belle...

Après cet épisode humide, nous sommes montés en train à Phitsanulok pour rejoindre Sukkhotai et visiter le parc historique.
La campagne est superbe, très verdoyante, saison des pluies oblige, les rizières sont d’un vert tendre, presque fluo, j’adore ces tons dégradés de vert suivant l’avance de la croissance du riz.
En 15 ans, les thaïs se sont équipés de moissonneuses batteuses, et on ne voit donc plus de paysans battre le riz à la main comme autrefois. C’est moins pittoresque mais quel confort ça doit être pour eux !
Pendant notre séjour dans le nord, pas de pluie et un soleil de plomb  !!!

 

Les vestiges de cette ancienne capitale sont assez bien conservés, ce sont surtout les dizaines de bouddhas géants qui sont impressionnants. Tout cela dans un parc verdoyant, bordé d’étangs dans lesquels se reflètent les statues, les plans d’eau sont parsemés de nénuphars, emblème de la Thaïlande, beau spectacle. On parcoure le parc en vélo c’est très agréable et reposant après le tumulte de la ville !

 
 

Retour à la guest house (dans laquelle on s’est loué chacun un petit bungalow), en bus local, plancher en bois, banquettes inamovibles ventilos au plafond et à fond à 50 km heure !
Franck et Cho me re précisent que ce bus est " confortable" comparé aux bus indiens, je redoute le pire !!! Enfin, je connais déjà l’Inde mais j’ai souvent pris le train... Sauf que dans le Sud, les distances sont courtes et donc il est plus simple de prendre le bus... Ça promet mon Lulu !!!

Cette visite me donne envie de retourner à Angkor, ces fabuleux vestiges khmers où j’ai déjà passé beaucoup de temps mais qui m’émerveillent toujours autant... J’ai encore du temps, j’aviserai, un petit viron au Cambodge ne serait pas pour me déplaire maintenant que j’ai repris la pêche !...

De retour sur Bangkok, nous retrouvons l’effervescence et l’anonymat de la grande ville, j’apprécie chaque instant tant ma vie à Tahiti est calme et tranquille. Le spectacle de la rue m’enchante toujours autant...

Franck et Cho sont de nouveau partis à la campagne ce matin, plein ouest pour le pont de la rivière Kwai cette fois. Pour ma part, je débute mon stage de réflexo demain.
Mon visa indien est en cours, j’ai confié mon passeport à une agence qui s’occupe de toutes les formalités, trop cool !!!.
Je serai donc prête pour mon prochain voyage !!! Plus que le billet à prendre...

J’ai mon Sacha au téléphone, il va bien, je lui envoie des mails régulièrement, je rentre dans 15 jours, je languis de le retrouver...
Je ne culpabilise plus d’être partie, c’était vital ! Je retrouve ma personnalité, ma pêche, je revis, c’est trop bon !!!
A bientôt les amis. Lau

Samedi 12 septembre
Fin de parcours

Les aoûtiens ont quitté les lieux, ça fait sacrément de la place ! Les négociations peuvent reprendre bon train, le marchandage qui me semblait faire partie intégrante de ce continent s’est perdu au fil des années, de la mondialisation, de la mauvaise volonté des touristes peu habitués à cette pratique qui représente pourtant la culture d’un pays et d’une région du monde...
Dommage, ça me paraissait être un bon moyen d’entrer en communication avec les locaux. Les prix fixes n’ont pas cette magie de la relation de connivence qui peut naître lors d’un échange plus long ponctué de rires et de mines faussement interloquées suite à une proposition trop basse de la part de l’acheteur. Chacun donne son prix avant de tomber sur un accord qui laisse tout le monde d’humeur joyeuse. Vendeur et acheteur se séparent tous deux heureux d avoir fait une bonne affaire.
Voilà ce que je retrouve en septembre, des vendeurs qui vous poursuivent pour vous proposer leurs marchandises à des prix de plus en plus bas au fil des pas qui vous séparent d’eux !!!

Le mois de septembre permet de se démarquer un peu, moins noyé dans la masse. On devient tout à coup moins anonyme !!! Les gens me reconnaissent, les sourires échangés sont plus francs, le contact plus facile...
Derniers jours agréables donc, à se balader tranquillement, les rues fourmillent toujours d’autochtones, avec 6 millions d’habitants, quelques touristes de moins ne font pas la différence, sauf dans quelques quartiers bien spécifiques !
Derniers petits achats pour mon Sacha, il va être gâté celui-la !!!
Il y a des tas de choses bien kitsch à ramener pour les enfants !
Du made in china 100 % !

A part la capitale, son animation, son sky train, ses musées, ses innombrables stands de nourriture, on s’est quand même bien baladés à la campagne à visiter les sites archéologiques avec Franck et Cho et j’y suis retournée après leur départ.
Les cités historiques comme Sukkhotai et Ayutthauya n’ont plus de secrets pour moi, et je ne sature toujours pas des multiples bouddhas vus en chemin !!
Bouddhas couchés, assis en position du lotus, debout, en bronze, recouverts de feuilles d’or offerts par les pèlerins, en plâtre, en bois, minuscules ou géants (19 m pour le plus grand !), dans des temples ou sur des ruines, ils ont tous ce visage serein et imprégné de sagesse !!!
Difficile de ne pas tomber sous le charme !

Reviendrais je emplie de cette sagesse ?
Pas pour longtemps je le crains mais je vais essayer de retenir le plus longtemps possible la magie de cette immersion en pays bouddhiste.

Bisous à tous et sawasdeecaaaaaa... Lau


 

Vers le site de Makhno
webDesign
Vers Linuxorable
Ecrire à Chô Ecrire à Franck