Mercredi
17/10
Soleil voilé
11°/23°
Jeudi
18/10
Soleil et nuages épars
10°/23°
Vendredi
19/10
Soleil
10°/23°
 

Pondichery jour après jour

Notre quotidien de janvier à avril 2006
modifié le vendredi 25 août 2006, première publication le vendredi 26 mai 2006 par Chô
Pendant 4 mois, de janvier à avril 2006, nous avons vécu à Pondichery et travaillé au Volontariat.
Voici en quelques images et commentaires notre quotidien fait de petits rituels, d’agréables rencontres et de grands moments...

Notre quartier général est le Raj Lodge [1], situé sur Rangapillai Street

Le Raj Lodge

Nous l’abandonnons seulement 15 jours pour vivre dans un magnifique appartement, prêté par Véronique

L'appartement rue Romain Rolland

Mais nous le retrouvons avec plaisir car il est situé en plein centre avec toute l’agitation qui va avec.

Les vendeurs de thé et de café

Dans la même rue, se trouvent les vendeurs de café et de thé les plus appréciés dans la place, deux échoppes se font face dans notre rue, une dans laquelle nous allons souvent le matin et l’autre le soir.
Le matin, en partant travailler et avant de prendre le rickshaw, on s’offre un thé pour moi et un café pour Franck qui en profite pour s’acheter des petits en-cas (samosas) pour son casse-croûte de midi.

et juste à côté du meilleur restaurant (le Bombay Ananda Bhavan) de Pondi (!),

Une partie de l'équipe du Bombay Anandha Bhavan

C’est notre restaurant systématique du matin, notre petit déjeuner est salé, il se compose selon les jours de idlis, pongal ou dosas accompagnés de thé. Souvent aussi, nous y allons le soir.
A midi nous grignotons et faisons rarement un vrai repas mais en cas, l’Ananda fait d’excellents thalis !

Sur Ghandi Road toute proche, le marché quotidien et celui du dimanche sont animés,

Au marché

Tous les jours, le marché Goubert regorge d’activités, de temps en temps, on s’y rend pour s’acheter quelques légumes et fruits pour des salades de midi improvisées. Quant au sunday market, on ne peut pas le rater, il occupe Gandhi Road tôt le matin et jusqu’à tard le soir tous les dimanches.
Et c’est l’affluence pour acheter tout et n’importe quoi !

En quelques minutes, nous rallions la petite échoppe de thés et de jus de fruits, le Cool Bar fait les meilleurs lassis aux raisins

Transport de thé L'équipe du Cool bar
 

Autre rituel, celui des jours de congé où on prend le temps d’aller boire un lassi ( yaourt battu et glacé parfumé) ou un jus de fruits (ananas, raisin, mangue, grenade ...), l’estancot est minuscule, l’accueil chaleureux et tout est délicieux.

Un peu plus loin, notre cyber-café préféré parfois difficile d’accès

L'accés au cyber café

Pas toujours simple d’aller d’un point à un autre même à pied. Les élections approchent et les politiques s’attirent des voix en refaisant les voies !

Et juste en face du Raj Lodge, mon couturier préféré, chef des ourlets, fameux en retouches et expert en fabrication de sac

Mon couturier préféré

Ce papy est installé sur le trottoir avec sa machine à coudre du matin jusqu’au soir. Plusieurs fois, je lui ai confié des vêtements, son travail est parfait malgré ses yeux qui n’y voient plus beaucoup.

Le personnel du Raj Lodge ne parle pas anglais mais nous a appris quelques mots de tamoul, surtout à Franck qui se doit de réciter sa leçon (avec le bon accent ! ) à chaque passage.

Le personnel du Raj Lodge

Quelques voisins, résidents au long cours comme nous, sont plutôt sympas et c’est avec Pascal que nous passons de bons moments à nous déguiser ( ! ) ou à boire quelques bières sur le palier.

Sur le palier



[1] Le Raj lodge est un hôtel "indian style" où nous sommes déjà venus lors de nos deux précédents séjours.
Petite précision sur ce que j’entends par "indian style" : ce sont des chambres fonctionnelles pas toujours d’une propreté absolue, la peinture y est refaite annuellement pour couvrir les taches de l’année précédente (il suffit d’arriver au bon moment), la réception est en général occupée par "quelques indiens" qui s’interpellent bruyamment jusqu’à tard et à partir de tôt (là aussi, il suffit de choisir sa chambre stratégiquement, loin de la réception). C’est un hôtel plutôt destiné aux indiens en ballade qu’aux touristes occidentaux en voyage, même si cela se mélange un peu et c’est là que cela devient intéressant.
Les indiens en ballade se déplacent souvent en famille et eux aussi se couchent tard, se lèvent tôt et s’interpellent bruyamment.
Pour résider dans ce type d’hotel, il vaut mieux être en forme, se coucher tard et se lever tôt. On peut y faire tout le bruit qu’on veut, mais jamais on ne leur arrive à la cheville !
Le Raj lodge est un de ces hotels et nous l’aimons bien, il est construit sur deux étages autour d’une cour intèrieure où se trouve la réception, histoire que toutes les chambres profitent des matchs de cricket et des films de Bollywood qui passent à la télé !
La chambre qui nous est proposée est au deuxième étage, elle est grande, lumineuse (deux fenêtres) et au calme (vue sur un terrain vague)...


Pondichery jour après jour
le 15 octobre 2008, par lilia

bonjour, je voulais savoir quelles démarches il fallait entreprendre pour faire du volontariat à Pondicherry. je voudrais partir en inde, et plus particulièrement à pondicherry puisque ma famille est originaire de là bas, mais malheureusement je n’ai jamais pu y aller. Je compte partir dans 2 ou 3 ans, mais avant il faut que je trouve du travail la bas, c’est pourquoi je vous demande : Comment faire ?
En attendant votre réponse je vous adresse mes sincères salutations. Pour info, je vais passer un diplôme de Conseillère en Economie Sociale et Familiale, donc mon objectif est de trouver un travail dans ce domaine là.

Merci.

Lilia

Vers le site de Makhno
webDesign
Vers Linuxorable
Ecrire à Chô Ecrire à Franck